Où former une IBC

TOP 10 des Meilleurs endroits où former une IBC

Ce top 10 est largement subjectif, même si nous tenterons de justifier notre classement. Il ne prend en compte que les juridictions offrant un régime juridique correspondant aux IBC traditionnelles, telles que définies ci dessus.

1. Les Seychelles

Les Seychelles ont l’avantage d’être situées hors de la zone d’influence des États Unis et de l’Union Européenne. Elles sont davantage utilisées par des ressortissants de la zone Océan Indien, comme l’Inde, la Chine ou l’Afrique du Sud, ce qui limite les risques de pressions. Son régime offshore a été fondé par l’actuel président, à l’époque où il était ministre des finances ; il est bien organisé via le SIBA (Seychelles International Business Authority) et semble tout à fait pérenne.

2. Le Vanuatu

Petit archipel du Pacifique, anciennement les Nouvelles Hébrides, il est peu connu et peu utilisé en Europe, ce qui en fait une destination sure.

3. l’île Maurice

Il n’est question ici que des GBL2 (Global Business Licence de type 2), version locale des IBC. L’île a une bonne réputation, est stable et a de bonnes infrastructures. Cependant, son développement économique réel la conduit à rechercher la signature de conventions fiscales avec les pays de l’OCDE ; les GBL2 en sont exclues, certes, mais cela peut conduire à terme à leur remise en cause.

4. le Belize

Petit pays d’Amérique Centrale, anglophone, voisin de la province mexicaine du Yucatán, il est le seul de cette zone a n’être sous l’influence directe ni de l’Union Européenne ni des États Unis, et n’avoir collaboré  avec aucun des deux à ce jour.

5. St Vincent et Grenadines

Parmi les rares juridictions des Caraïbes a n’avoir signé aucune directive européenne. Moins sur au niveau des États Unis.

6. St Kitts and Nevis

Autre juridiction à ne pas avoir signé les accords européens. A une image quelque peu exotique cependant, et la stabilité n’est pas parfaite.

7. les BVI

Les îles Vierges Britanniques sont parmi les destinations les plus connues et les mieux organisées. Attention cependant, les BVI ont signé les accords sur la fiscalité de l’épargne de l’UE, ce qui est une première entorse à la confidentialité.

8. Anguilla

Bien que mis sous pression par les États Unis en raison de leur secteur du jeu en ligne, Anguilla ne s’est pas laissé faire, et a contre attaqué avec succès devant l’OMC. Cette volonté de défendre leur législation nationale doit être saluée, malgré le risque réel de pression américaine, et bien qu’ Anguilla ait aussi signé les accords européens sur la fiscalité de l’épargne.

9. Sainte Lucie

Juridiction relativement récente au niveau offshore. N’a pas signé les accords européens.

10. Dominique

A ne pas confondre avec la République Dominicaine. A une image quelque peu brouillée, et est sous pression des États Unis pour amender sa législation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *